Secrétariat Général

Protéger les enfants et réunir les familles au-delà des frontières depuis 90 ans

CIR

Centre international de référence pour les droits de l’enfant privé de famille

Le Centre International de Référence pour les droits de l'enfant privé de famille (CIR) est un programme du Secrétariat Général du Service Social international (SSI), basé à Genève. Depuis sa création, le SSI/CIR a participé activement au développement et à la mise en œuvre des standards internationaux relatifs à la protection de remplacement des enfants privés de famille, ou en risque de l'être, et à l'adoption. Il promeut l'échange de connaissances, d'expériences et le dialogue entre les professionnels des agences gouvernementales et non gouvernementales à travers le monde. L'objectif principal du CIR est d'équiper les professionnels de la protection de remplacement et de l'adoption sur le terrain par le développement de ressources et le partage de pratiques prometteuses. Il a également pour but de sensibiliser le public au besoin de protéger les droits des enfants - dans le cadre analytique des standards internationaux - dans un environnement en pleine mouvance. Plus de 5000 professionnels dans les pays d'origine et d'accueil bénéficient de ses services.

S'appuyant sur la Convention des Nations Unies relative aux droits de l'enfant de 1989 (CDE) et la Convention de La Haye de 1993 sur la protection des enfants et la coopération en matière d'adoption internationale (CLH-1993), le CIR a développé une compétence spécifique en matière d'adoption et, de façon plus large, de prévention de l'abandon, de placement, de soutien aux familles d'origine (nucléaires et élargies) et de respect des droits des enfants placés en famille d'accueil et en institution. Le CIR promeut le développement d'une politique globale de protection de l'enfant dans laquelle chaque solution reçoit sa juste place, conformément aux instruments pertinents prévus par le Droit International (ex. Convention de la Haye de 1996 Concernant la Compétence, la Loi Applicable, la Reconnaissance, l'Exécution et la Coopération en Matière de Responsabilité Parentale et de Mesures de Protection des Enfants).

Tous les services et projets du SSI/CIR se fondent sur les principes suivants:

  • Une meilleure protection des enfants privés de famille ou en risque de l'être, en besoin d'être adoptés ou déjà adoptés
  • Une politique globale de l'enfance et de la famille
  • La ratification et la mise en œuvre des conventions internationales (Les instruments légaux)
  • La connaissance/le savoir, l'échange d'expériences, les contacts, le dialogue et la collaboration entre professionnels d'organismes gouvernementaux et non gouvernementaux à travers le monde.

Pour en savoir plus sur la position du CIR, consultez son Manifeste pour une éthique de l'adoption internationale.

Services

Le CIR offre une large palette de services à ses bénéficiaires :

Ces bulletins offrent une analyse des derniers développements en matière d'adoption et de protection des enfants privés de famille. Chacun d'entre eux propose un éditorial en libre accès ainsi qu'une information mise à jour sur l'évolution des lois et des pratiques tant au niveau international que dans certains pays en particulier. Cette publication s'engage par ailleurs dans certains débats éthiques, étudie des ressources interdisciplinaires et propose certaines lectures. Sa dernière page attire l'attention sur des conférences et des séminaires pertinents au niveau international. Le bulletin est distribué chaque mois à plus de 5000 professionnels à travers le monde et n’est disponible que pour les bénéficiaires du CIR.

Bulletins mensuels


Le CIR met son expertise au service de ses partenaires professionnels, notamment les Autorités centrales. Il répond à leurs requêtes d'information, de documentation et de conseil. Ces dernières concernent généralement les législations, les pratiques, les intervenants et les ressources (experts, centres de formation, etc.) en matière de protection des enfants privés de famille. Plus de 100 requêtes sont traitées chaque année.


Chaque année, le CIR publie entre quinze et vingt fiches exposant la situation des enfants privés de famille et de l'adoption dans un pays d’origine donné. Ces fiches contiennent une présentation des législations pertinentes, des principaux intervenants, des procédures et analysent les forces et les faiblesses du système de protection de l’enfance du pays concerné. Les états de situation ne sont disponibles que pour les bénéficiaires du CIR.

Etats de situation


Le CIR participe régulièrement à des conférences, congrès et séminaires nationaux et internationaux au cours desquels il promeut et défend les droits des enfants privés de famille et transmet des pratiques prometteuses quant à leur mise en œuvre (Voir les activités de plaidoyer du SSI).

Le CIR propose régulièrement des analyses thématiques sous forme de circulaires d’enquêtes auprès de son réseau. Ces analyses  ne sont disponibles que pour les bénéficiaires du CIR. (Lien hypertexte vers la page bénéficiaires du CIR)

Des études approfondies sont également réalisées en collaboration avec des partenaires externes et accessibles sous : Publications.

  • Comité des Nations Unies sur les droits de l’Enfant : pour chaque pré-session du Comité (et lorsque cela s’avère pertinent), le CIR lui adresse des fact sheet centrés sur les questions liées à l’enfance privée de famille et à l’adoption, dans les différents pays examinés. Ces documents permettent aux membres du Comité d’avoir une vision concise de ces problèmes et d’en discuter avec les pays concernés. 
  • Comité africain d’experts sur les droits et le bien-être de l’enfant: par son nouveau statut d’observateur, le SSI assure un échange d’information avec le Comité sur les thématiques d’intérêt commun, telles que l’adoption et les mesures alternatives de prise en charge.
  • Conférence de La Haye de droit International Privé : les échanges avec le Bureau Permanent ont lieu tout au long de l’année. Un exemple de collaboration est la participation du directeur du CIR au « groupe d’experts sur les aspects financiers de l’adoption internationale », ainsi que sur la question du recours international aux mères porteuses.

Le CIR a publié divers outils de formation sous la forme de fiches pratiques ou de guides. Ces documents sont accessibles sous : Publications et fiches pratiques


Le CIR dispose d’une base de données bibliographiques qui recueille des publications et des documents, généralement en anglais, français et espagnol, de nature juridique et psychosociale, abordant divers thèmes et provenant de différents pays. La base de données correspondante est disponible électroniquement sous : Base de données bibliographiques

Bénéficiaires

Le CIR travaille avec des agences et des professionnels du monde entier dont la fonction consiste à protéger les enfants privés de famille :

  • Les Autorités et professionnels des pays d’accueil en matière d’adoption internationale finançant le CIR reçoivent tous ses services.
  • Les autorités et les professionnels des pays d’origine en matière d’adoption internationale reçoivent gratuitement les services du CIR. Dans un esprit de coopération internationale, les contributions des pays d’accueil couvrent partiellement ces services.
  • Le CIR travaille en étroite collaboration avec les organisations et réseaux internationaux, principalement, le Bureau Permanent de La Haye, UNICEF, le Comité des Droits de l’Enfant, Child Rights Connect, RELAF.
  • Les membres du réseau SSI reçoivent tous les services du CIR. Les membres du réseau sont accessibles sous : Réseau global.

MERCI DE BIEN VOULOIR NOTER QUE LE CIR N'EST PAS UN ORGANISME AGREE D'ADOPTION ET NE FOURNIT DONC PAS DE SERVICES DIRECTS AUX CANDIDATS ADOPTANTS.

Ensemble au SSI

L’ensemble des organisations membres du SSI travaillent main dans la main pour assurer le bien être des enfants et de leur famille. Elles ont en commun une forte expérience dans le travail social aussi bien au niveau national qu’international, ce qui leur permet de pouvoir mener à bien toutes les activités de soutien social individuel.

Jean Ayoub
Secretary General