Secrétariat Général

Protéger les enfants et réunir les familles au-delà des frontières depuis 93 ans

Services Transnationaux

Traitement des cas individuels

Les membres du SSI soutiennent des personnes rencontrant des difficultés de nature socio-juridique liées à une migration ou un déplacement international et impliquant plus d'un pays.

Depuis sa création en 1924, l'organisation a acquis une grande expertise en matière d'assistance et de conseil aux enfants et aux familles faisant face à des situations complexes à caractère international. Ses constituantes locales à travers le monde permettent à l'organisation d'assembler toutes les parties d'un problème, et de fournir ainsi une meilleure vue d'ensemble des options disponibles aux personnes et aux familles impliquées pour qu'elles puissent faire le choix le plus approprié. Son réseau étendu lui permet également d'offrir une assistance internationale coordonnée en établissant un lien entre les services sociaux de différent pays. Le SSI fournit à ces derniers des informations précises et complètes pour leur permettre de proposer une solution adaptée à tous les acteurs impliqués, et plus spécifiquement aux enfants, dans le respect de leur meilleur intérêt. De plus, la dimension transculturelle du SSI permet à l'organisation de comprendre et d'interpréter les divers régulations, systèmes, cultures et coutumes internationaux, régionaux et nationaux.

Girish

Agé de 16 ans, Girish voyagea par avion de son pays d'origine, en Asie, jusqu'au Pakistan. Il se cacha ensuite dans un camion qui le conduisit à travers l'Iran, la Turquie et l'Europe pour finalement arriver en France sans aucun papier ou soutien d'un adulte.

Il demanda de l'aide à la police locale, qui le plaça dans un centre pour adolescents où les personnes en charge de sa situation trouvèrent qu'il interagissait très positivement avec ses pairs et ses éducateurs. Il apprit le français très rapidement et suivit des cours sur d'autres sujets, espérant faire un jour un apprentissage. Le SSI fut sollicité afin d'aider le jeune garçon à rétablir le contact avec sa famille et à fournir un rapport sur les conditions de vie de celle-ci et son souhait quant à la prise en charge future de Girish. Le Correspondant du SSI localisa la famille dans une région très rurale situé à trois heures de la capitale. Le rapport social complet fourni montra que la famille était illettrée et faisait face à une crise financière sévère. Le père, handicapé, faisait de son mieux pour assurer une vie décente à sa famille en vendant des biens qu'il récupérait. La mère était très anxieuse par rapport à Girish et priait pour son bien-être. Le couple avait trois autres enfants. La famille possédait une petite maison mais avait dû vendre toutes ses terres afin de payer le voyage de Girish en Europe. Elle ne pouvait plus faire pousser de cultures pour se nourrir elle-même. Le père avait toujours espéré que son fils voyagerait vers un pays plus riche, en Asie ou en Europe, afin d'avoir la chance d'un futur meilleur. Il avait rencontré un homme qui lui avait dit qu'il pouvait aider son fils à voyager vers la France. Le partenaire du SSI a expliqué que l'homme faisait partie d'un groupe de trafiquants qui exploitait les situations difficiles des familles pauvres et non-éduquées. Les parents ont expliqué qu'ils aimaient énormément leur fils et qu'il leur manquait, mais qu'ils espéraient qu'il pourrait rester en Europe afin d'y poursuivre sa formation. Girish a désormais des contacts téléphoniques réguliers avec ses parents et, malgré le fait qu'il soit resté en France, son futur demeure indécis.

Jolana

Jolana est née en République tchèque d'une mère tchèque et d'un père maltais. Alors qu'elle était âgée de 2 ans, sa famille a déménagé à Malte. Durant cette période, son père est tombé malade et a été diagnostiqué schizophrène; il a été hospitalisé plusieurs fois et a dû prendre quotidiennement des médicaments.

Quatre ans plus tard, les parents se sont séparés et la mère est retournée dans son pays d'origine, laissant Jolana avec son père. Après quelques temps, la mère a demandé le divorce et le SSI a été sollicité afin de fournir un rapport sur la situation de Jolana à Malte pour permettre aux autorités tchèques de prendre une décision quant à la garde et au droit de visite relatifs à l'enfant. Le rapport des collègues du SSI à Malte a fourni des informations sur l'environnement social et économique de Jolana et de sa famille paternelle. Le père était soutenu dans la prise en charge de sa fille par la grand-mère et la tante. Le père et la fille étaient très proches et l'enfant ne voulait pas quitter son père. La mère n'avait pas de contact maintenu avec Jolana depuis qu'elle était partie, malgré le fait que la famille paternelle ait confirmé ne pas avoir d'objection à ce que la mère téléphone ou arrange des visites. La famille était en fait plutôt mécontente que la mère n'ait pas gardé de contacts. Le rapport complet a permis aux autorités tchèques de décider que Jolana reste avec son père et sa famille élargie et de demander à la mère de solliciter un droit de visite auprès de la Cour maltaise. Le SSI a ensuite requis l'assistance de son partenaire tchèque afin de rappeler à la mère de l'enfant l'importance de rester en contact avec sa fille malgré le fait de vivre séparées, en attendant qu'une décision soit prise.

Témoignages

A l’âge de 17 ans, Alexandru, adolescent vivant en Bulgarie, fut victime du trafic d’être humains. Il se retrouva en Angleterre, bien sûr sans le consentement de ses parents. Il laissait derrière lui une famille comptant 4 frères, qui n’avaient pas la moindre idée de sa destination.

Lire la suite...

Ensemble au SSI

L’ensemble des organisations membres du SSI travaillent main dans la main pour assurer le bien être des enfants et de leur famille. Elles ont en commun une forte expérience dans le travail social aussi bien au niveau national qu’international, ce qui leur permet de pouvoir mener à bien toutes les activités de soutien social individuel.

Jean Ayoub
Secretary General